Barcelona

Evidemment, on est allés rendre hommage à la célèbre cathédrale. C’est impressionnant de foisonnement, il y en a partout, c’est une esthétique de fantasme futuriste comme on en trouve dans les séries des années 80.

La circulation dans Barcelone, c’est pas l’idéal. Alors pour trouver une place pour la nuit, c’est encore pire. On serait bien tentés d’outrepasser toutes les lois, quitte à payer une amande, mais à Barça c’est directement la fourrière (souvenir du premier voyage de Pierre 7 ans avant).  Et comme on a pas envie de se faire embarquer la maison, on s’abstient. On finit par atterrir dans un parking souterrain pas trop cher en négociant d’y passer la nuit à condition de partir à 6h pétantes le lendemain.

Barcelone by night et visite du musée Picasso… Inspirant ! On s’attarde devant sa série autour des ménines. Laure en fera une série unique plus tard.

On se fait la tournée des bars à tapas dans le quartier de Sants pour ne pas déroger aux bonnes coutumes. Autant dire que le réveil au beau milieu de la nuit par le gardien de parking n’a pas été facile ! Le type a quand même été sympa et nous a offert un nespresso pour faire passer la pilule. Laure l’a bu par principe.

Et pour les douches, on fait comment? Héhé, piscine municipale pardi! On se croirait en plein été, il fait 21°, c’est magnifique.

Heureusement la deuxième nuit on a pu trouver une place en périphérie et se balader tranquillement dans la ville en métro sans plus se préoccuper de parking et autres réveils forcés. Visite du palais de la musique catalane, contemplation d’architecture…

Au final, on a adoré Barcelone, ville étudiante et délirante. Deux jours, c’était un grand minimum pour s’y promener. Apprécier  les petites rues médievales, les fontaines maures, la cathédrale avec des oies au milieu de la cour, des oeuvres de street art, et des arrière-cours de théâtre indépendant transformées en bars nocturnes. Et voilà encore quelques photos, prises dans le vif.

Catalogne

Qui n’a jamais rêvé d’aller faire trempette en Méditerranée en plein mois de novembre? Aussitôt dit, aussitôt fait, en mode vie saine etc… Footing, yoga, bain glacé!

C’est pas du tout la saison touristique, alors on traverse des grandes plages vides. Il y a des centres de vacances tout autour, mais complètement déserts, un peu sinistres. On se croit au milieu de nulle part, sur un autre continent, voire une autre planète…

Arrivés en Catalogne, on retourne à notre environnement naturel : la montagne! Visite d’un coin joli-joli : Magic Bosc de Orrius, repéré grâce à Atlas Obscura. Ambiance préhistorique avec des vraies statues de l’île de Pâques (sisi!).

Un éléphant en embuscade, un dolmen et des pompiers qui incendient le maquis pour faire le ménage. Il y a des arbousiers partout, qui donnent des petits fruits super bons, à mi chemin entre la pêche, la fleur d’oranger, la mûre…