Anjou

On quitte notre plan de route et notre chère maison roulante. Avion, pour changer.

C’est un petit détour pour la douceur angevine, la chaleur familiale et les vins de Saumur. Pays tout à fait charmant, peuplé de maisonnées cubiques à frises et frontons, qu’on dirait découpées dans des châteaux puis disposées çà et là parmi des champs submergés de coquelicots, de renoncules et autres menthes sauvages. On y croiserait des poupées. La Loire est à deux pas, qui nous fait comme un avant-propos de la mer (que nous verrons quelques jours plus tard…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s